top of page

Le millepertuis - Herbe de feu et de soleil

Dernière mise à jour : 29 juil. 2023


Le millepertuis, comme un certain nombre d’autres plantes, est familièrement nommé «Herbe de la Saint-Jean» en raison de sa floraison qui a lieu aux alentours du solstice d’été.


Point culminant de l’astre solaire, le lien entre notre soleil et cette fleur d’un jaune chaud et vif, riche en pigments rouges, saute aux yeux.


Sa fleur, dentée seulement sur l’un des côtés des pétales évoque la rotation. De nombreuses traditions ont représenté le soleil et le mouvement de la vie par un symbole de roue en mouvement.


Sa tige, très résistante, montre un début de lignification, ce qui nous montre que l’eau n’est pas prépondérante chez le millepertuis. Au contraire, elle semble devoir se solidifier telle une torche pour porter la flamme présente dans les fleurs.


Sa composition contenant un peu d’essence nous indique également son lien avec le feu, tout autant que ses propriétés à la fois photosensibilisantes par voie interne et soulageant les brûlures sous forme de macérat huileux appliqué en externe.


De nature chaude et sèche, le millepertuis sera d’un grand réconfort pour apaiser et détendre des muscles contractés, favoriser la cicatrisation d’une plaie, détendre le système nerveux et favoriser le sommeil. Il saura également favoriser le feu digestif par ses propriétés de tonique hépatique et biliaire.


Ce lien très fort avec le soleil et le feu nous amène à faire le lien avec la lumière et la chaleur, indispensable à la vie sur notre planète. Claire Bonnet nous dit que le millepertuis participe ainsi « à une meilleure métabolisation de la lumière dans le corps »[1] et « permet une normalisation des neurotransmetteurs impliqués dans la modulation de l’humeur »[2]. Entre cette explication biochimique et la vision symbolique de repousser les ténèbres lors des épisodes dépressifs, il n’y a qu’un pas ! Rien de surprenant dès lors que le millepertuis ait été considéré comme une plante qui repousse les mauvais esprits.


Bien que l'étymologie de son nom latin soit incertaine, j'ai presque envie d'oser le lien entre son nom (hypericum perforatum) et les personnes « hyper » que l’on rencontre de plus en plus fréquemment aujourd’hui : hyperactives, hypersensible, hyper-anxieuses… Le millepertuis, en ramenant la lumière intérieure et en créant cet enveloppement chaleureux, permet de calmer cet excès, à l’image de la lignification de la tige de solidifier le socle personnel et également de mettre en lumière, de mieux discerner ses propres frontières, ses propres limites, les véritables enjeux d’une situation et ainsi d’éclairer la voie vers des décisions plus alignées et un mieux-être général.


Quel est ton lien avec la lumière et le soleil ? Fais-tu partie des personnes pour qui la période sombre (automne, hiver) est difficile ? Aurais-tu besoin de plus de lumière et de chaleur ?


Avertissement : Cet article ne constitue pas un conseil de santé. Un usage inadapté des plantes médicinales peut avoir des conséquences et il est recommandé de se renseigner auprès d'un praticien de santé et/ou de demander l'avis de son médecin traitant. ;)

[1] et [2] Claire Bonnet, La Signature des plantes

31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page